L'ATUA
L'ATUA

La dompéridone - 2

Pendant combien de temps puis-je utiliser la dompéridone?
 
Lorsque la dompéridone était utilisée chez les bébés (et maintenant que le cisapride n’est plus sur le marché, elle l’est à nouveau), il était courant de prendre la dompéridone pendant plusieurs mois. Étant donné que la quantité de dompéridone que reçoit le bébé est en effet très petite, du point de vue du bébé, il ne devrait y avoir aucun problème si la mère en prend pour augmenter sa production lactée pendant plusieurs mois. Dans notre expérience, il y a très peu d’effets secondaires à court terme et ceux-ci sont très minimes. L’expérience globale s’étalant sur plus de vingt ans nous suggère aussi que les effets secondaires à long terme sont rares. Certaines mères dans notre clinique, allaitant leur bébé adopté, ont pris la dompéridone pendant 18 mois sans effet secondaire apparent. Tel que mentionné dans le feuillet no 19a Dompéridone – 1, les patients qui utilisent la dompéridone pour des problèmes d’estomac peuvent la prendre pendant plusieurs années. J’espère que vous n’aurez pas besoin de dompéridone pour longtemps, mais si cela s’avère nécessaire et utile, continuez de la prendre.
 
Combien de temps la dompéridone prend-elle avant d’agir?
 
Tout dépend de la situation. Dans la situation où la mère avait une production lactée adéquate, mais qu’elle a diminué pour une raison quelconque (par exemple, l’utilisation de contraceptifs oraux; voir le feuillet no 25 Gain de poids lent après les premiers mois), la dompéridone augmente souvent rapidement la production lactée. Souvent, après une ou deux journées, la mère remarque une différence (et son bébé aussi). Mais ce n’est pas toujours le cas, et dans certaines situations, cela peut prendre une semaine ou plus avant de remarquer un effet. À l’occasion, il a fallu un mois ou plus avant que les mères ne remarquent une augmentation. C’est pourquoi nous recommandons que la mère prenne la dompéridone pendant au moins 6 semaines pour avoir la certitude qu’elle fonctionne ou non.
 
Nous avons l’impression que la dompéridone fonctionne à son meilleur après les premières semaines suivant la naissance (habituellement après environ 4 semaines). Nous n’avons aucune preuve, mais il y a des raisons théoriques qui expliquent pourquoi ceci pourrait être le cas. C’est pour cette raison que nous avons souvent attendu que le bébé soit âgé d’au moins 3 semaines avant de prescrire la dompéridone, principalement parce que nous ne voulions pas que la mère soit découragée si elle ne voyait pas une augmentation rapide de sa production lactée. Si toutefois vous tenez compte de ceci, je n’ai aucune hésitation à prescrire la dompéridone plus tôt que 4 semaines après la naissance.
 
Comment savoir pendant combien de temps prendre la dompéridone?
 
Habituellement, nous demandons à la mère d’en prendre durant 2 semaines et ensuite nous réévaluons. Il y a plusieurs possibilités.
 
• La production lactée a augmenté de façon substantielle, au point où l’on ne considère plus l’usage de compléments, ou la mère a pu cesser les compléments et la croissance du bébé continue d’être satisfaisante avec l’allaitement exclusif.

 

• La production lactée a augmenté au point où la mère est satisfaite. Par exemple, elle peut encore devoir donner des compléments, mais le bébé n’est plus agité au sein et tète avec contentement.

 

• Il y a peu ou pas de changement avec le Protocole pour augmenter l’ingestion de lait maternel par le bébé et la dompéridone. Attendre ou augmenter la dose peuvent souvent aider.  
 
Dans les deux premières situations, on pourrait demander à la mère de commencer à se sevrer de la dompéridone de la façon suivante :
 
1. La plupart des mères prennent 3 comprimés, trois fois par jour. Lorsque vous êtes prête à commencer le sevrage de la dompéridone, diminuer d’un comprimé, pour que maintenant vous preniez 8 comprimés par jour plutôt que 9.

 

2. Attendez 4 ou 5 jours, ou une semaine si vous le désirez. S’il n’y a aucun changement dans votre production lactée, diminuer d’un autre comprimé.

 

3. Attendez 4 ou 5 jours. S’il n’y a aucun changement dans votre production lactée, diminuer d’un autre comprimé.


4. Continuez de cette façon jusqu’à cessation complète. S’il n’y a aucune diminution de votre production lactée, ou s’il y a eu légère diminution qui n’affecte pas l’allaitement et la croissance du bébé, voilà précisément ce que l’on souhaitait, et plusieurs mères gèrent ceci très bien.

• Si, par contre, votre production lactée diminue de façon significative, retournez à la dernière dose efficace et ne diminuez pas pendant quelques semaines au moins.

• Si vous êtes déterminée de cesser la dompéridone, après quelques semaines au même dosage, commencez à diminuer d’un comprimé par jour, comme à l’étape 1 ci-dessus. Certaines mères qui n’ont pas pu cesser la dompéridone selon les étapes 1-4 ci-dessus, réussissent à le faire au deuxième ou troisième essai.

• Il se peut que vous deviez conserver une certaine dose pour maintenir votre production lactée. Cependant, en suivant les étapes 1-4 vous arriverez à la dose minimale efficace.
 
Il est possible, cependant, qu’après deux semaines, vous n’êtes pas où vous voulez être. Dans ce cas, vous devriez continuer l’usage de la dompéridone. Si vous n’êtes toujours pas où vous le voulez après 6 semaines de dompéridone, il est temps de repenser l’usage de la dompéridone. Si vous donnez des compléments, et avez réussi à diminuer les compléments de 14 onces à 10 onces, vaut-il vraiment la peine de prendre un médicament pour ce faire? Si vous pensez que oui, alors continuez la dompéridone, mais essayez de sevrer à la dose minimale efficace pour maintenir votre production lactée, tel que décrit plus haut. Si vous ne pensez pas que cela vaut la peine, essayez le sevrage tel que décrit plus haut, et si vous ne voyez aucun changement lorsque vous avez cessé complètement, tant mieux. Cependant, si vous remarquez un changement réel dans votre production lactée en diminuant la dose, il est probable que la dompéridone est plus efficace que vous ne l’auriez pensé. (N’oubliez pas qu’après 6 semaines votre bébé est significativement plus pesant, et il se peut bien qu’au lieu de 14 onces sans dompéridone, votre bébé aurait en fait besoin de 20 onces pour maintenir une croissance pondérale satisfaisante, donc la dompéridone a un effet réel.)
 
N’oubliez pas : Avant d’utiliser la dompéridone, l’allaitement doit être corrigé, et ce, le plus rapidement possible. Ceci signifie :

 

• Avoir la meilleure prise du sein possible. Ce seul facteur pourrait avoir pour résultat que le bébé reçoit assez de lait.

 

• Faire la compression du sein pour continuer l’ingestion du lait par le bébé.

 

• « Finir » un côté avant d’offrir l’autre (voir le Protocole pour augmenter l’absorption de lait maternel par le bébé pour apprendre comment savoir que le bébé reçoit du lait)

 

• Ne pas limiter le bébé à un seul côté s’il ne reçoit pas assez de lait. Changer de côté lorsque le bébé ne boit plus même avec la compression.

 

• Changer de côté plusieurs fois, tant que le bébé reçoit de bonnes quantités de lait.

 

• Voir le Protocole pour augmenter l’absorption de lait maternel par le bébé
 
Voir les feuillets Protocole pour augmenter l’absorption de lait maternel par le bébé et Gain de poids lent après les premiers mois. Voir aussi la rubrique Clips du Dr Jack Newman pour des vidéos démontrant comment faire la mise au sein, reconnaître que le bébé reçoit du lait, faire la compression, utiliser le DAL, ainsi que pour d’autres renseignements sur l’allaitement maternel.
 
Questions? (416) 813-5757 (option 3) ou drjacknewman@sympatico.ca ou mon livre Dr Jack Newman’s Guide to Breastfeeding
 
Traduction de l’article n° 19b, « Domperidone-2» Janvier 2005. par Jack Newman, MD, FRCPC © 2005 Version française, mai 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC
 
Peut être copié et diffusé sans autre autorisation, à condition qu’il ne soit utilisé dans aucun contexte où le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS est violé.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L'Allaitement Tout Un Art - Tous droits réservés Avertissement. Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.