L'ATUA
L'ATUA

La dompéridone -1


 Introduction
 
La dompéridone (Motilium®) est un médicament qui a pour effet secondaire de stimuler ou d'augmenter la sécrétion de lait, probablement en augmentant la production de prolactine (l’hormone qui stimule la production lactée) par l’hypophyse. La dompéridone augmente la sécrétion de prolactine par le biais de son action sur la dopamine (cette dernière diminue la sécrétion hypophysaire de prolactine, et la dompéridone est un dopamino-bloquant). Elle est habituellement utilisée pour le traitement de problèmes gastro-intestinaux et n’est pas mise en marché au Canada pour stimuler la production lactée. Cela ne signifie pas qu’on ne peut pas la prescrire pour cette raison, mais que le fabricant n’approuve pas son utilisation à cette fin.  Diverses études ont toutefois démontré son effet sur la production lactée ainsi que son innocuité.  Durant plusieurs années on l’administrait aux nourrissons qui régurgitaient et perdaient du poids, mais il avait été remplacé jusqu’à il y a quelques années par le cisapride (Prepulsid).  (Le cisapride a été retiré du marché parce qu’il peut causer des troubles cardiaques sérieux). La dompéridone ne fait pas partie de la même famille de médicaments que le cisapride. Un médicament plus ancien, le metoclopramide (Maxeran) stimule aussi la production de lait, mais induit souvent des effets secondaires (fatigue, irritabilité, dépression) qui ont rendu son utilisation inacceptable pour les mères qui allaitent.  La dompéridone a bien moins d’effets secondaires parce qu’elle ne pénètre pas les tissus du cerveau de façon significative (elle ne passe pas la barrière hémato-encéphalique).
 
En juin 2004, le FDA (Federal Drug Administration) aux Etats-Unis a émis un avertissement mettant en garde contre l’utilisation de la dompéridone à cause d’effets secondaires cardiaques probables. Ce geste a malheureusement été posé sans prendre en considération qu’on a observé ces effets cardiaques lorsque la dompéridone est administrée par intraveineuse chez des patients très malades. Depuis toutes les années où j’ai prescrit la dompéridone à tant de mères, je n’ai jamais eu connaissance de quelqu’effet secondaire cardiaque significatif qui pourrait être attribué à la dompéridone. Il est à noter que le FDA n’a aucune autorité à l’extérieur des Etats-Unis, et même aux Etats-Unis, les pharmaciens spécialisés dans la préparation de magistrales, qui ne sont pas réglementées par la FDA, continuent de fournir la dompéridone aux patients.   
 
Dans quels cas est-il approprié de l'utiliser?  
 
La dompéridone ne doit jamais être utilisé comme première approche pour corriger les difficultés d’allaitement. La dompéridone n’est pas un remède miracle. Il ne faut pas l’utiliser avant que soit réglé tout autre facteur pouvant contribuer à une production lactée insuffisante. (Voir l’article Protocole pour augmenter l’ingestion de lait maternel par le bébé)  Ces autres facteurs comprennent :
 
1. Corriger la position de l'enfant au sein, pour lui permettre de téter efficacement pour qu’il obtienne le lait disponible.  Une simple correction de la prise suffit souvent pour passer de «l’insuffisance de lait» à «l’abondance».

 

2. Comprimer le sein pour que le bébé boive davantage (voir l’article n° 15, La Compression du sein).

 

3. Extraire le lait après les tétées pour augmenter la sécrétion lactée.

 

4. Corriger les problèmes de succion, cesser d'utiliser des biberons, des tétines et autres stratagèmes (voir les articles n° 5, Utilisation d’un DAL, et n° 8, L’alimentation au doigt).  
 
La dompéridone pour stimuler la sécrétion de lait
 
La dompéridone donne de très bons résultats dans les circonstances suivantes :

 

• la mère d'un bébé prématuré ou malade qui extrait régulièrement son lait pour son bébé hospitalisé, et qui voit sa sécrétion lactée baisser au bout de quelques semaines (4-5 semaines en général). Cette situation a été fréquemment observée. Les raisons qui l’expliquent peuvent être nombreuses, mais en général la dompéridone permet d’augmenter la production lactée à des niveaux égaux ou supérieurs à ceux d’avant la baisse de production;

 

• lorsque la mère a vu sa sécrétion lactée baisser, souvent suite à la prise de contraceptifs oraux (rappelons que ceux contenant des oestrogènes sont à éviter pendant l'allaitement) ou, à l’occasion, pour une raison qui reste inconnue, après trois ou quatre mois pendant lesquels elle était suffisante, la dompéridone peut souvent normaliser la production. Voir le feuillet no 25 Gain de poids lent après les premiers mois pour connaître les raisons qui peuvent expliquer ce problème et les solutions qui peuvent aider.   
 
La dompéridone fonctionne, mais de façon moins marquée, lorsque :
 
• la mère extrait son lait pour son bébé prématuré ou malade, mais n’a pas réussi à développer une production complète;

• la mère tente de stimuler une production lactée complète pour allaiter un enfant adopté;

• la mère donne de fréquents compléments à son bébé et souhaite revenir à un allaitement complet.  

 

 Les effets secondaires possibles
 
Comme tous les médicaments, la dompéridone peut avoir des effets secondaires indésirables, et beaucoup ont été rapportés.  Les manuels présentent tous les effets secondaires rapportés, mais les symptômes ne sont pas toujours causés par le médicament.  Il n’y a pas de médicament sûr à 100%. Toutefois, l'expérience clinique montre que de tels effets sont extrêmement rares en pratique, à part l’augmentation de la production de lait.  Voici certains des effets secondaires  rapportés (exceptionnellement, en fait) par les mères que nous avons traitées :
 
• maux de tête cédant généralement à un abaissement de la dose (le plus courant des effets secondaires);

• crampes abdominales;

• bouche sèche;

• changements menstruels.  

 

La quantité de médicament qui passe dans le lait est si minime qu’il n’y a pas lieu de s’attendre à aucun  effet secondaire. Aucune mère traitée par nous à la dompéridone n’a rapporté d’effet chez un enfant allaité et nous en traitons ainsi depuis des années.  En fait, l’enfant ne reçoit qu’une fraction de ce qu’on lui administrerait pour traiter des problèmes de reflux.
 
La dompéridone a-t-elle des effets à long terme?
 
Le fabricant déclare dans sa documentation que le traitement chronique à la dompéridone chez des rongeurs a fait augmenter le taux de tumeurs du sein chez les sujets.  Il poursuit en affirmant qu’un tel effet n’a jamais été observé chez l’humain.  Signalons que les études de toxicité nécessitent l’administration de doses énormes, sur des périodes assez longues, allant jusqu’à la vie entière de l’animal.  Rappelons en outre que le fait de ne pas allaiter augmente le risque de cancer du sein, et que plus on allaite longtemps, plus ce risque diminue.
 
Comment prescrire la dompéridone
 
On recommande une posologie de départ de 30 mg (trois comprimés de 10 mg), 3 fois par jour. Dans certains cas, nous allons jusqu’à 40 mg 4 fois par jour. Les feuillets d’information remis par le pharmacien conseillent de prendre ce médicament 30 minutes avant les repas mais dans la mesure où elle n'est pas utilisée pour un problème digestif, ce n'est pas nécessaire. On peut prendre la dompéridone à toutes les huit heures, si c’est pratique (il ne sert à rien de se lever la nuit).  La plupart des mères l'utiliseront pendant 3 à 8 semaines, parfois plus longtemps, et parfois il est impossible de maintenir une production adéquate sans dompéridone. Les femmes allaitant un bébé adopté pourront avoir besoin d’en prendre pendant beaucoup plus longtemps. Les patients qui utilisent la dompéridone pour des problèmes d’estomac la prennent souvent pendant plusieurs années.  
 
Certaines mères commencent à noter une augmentation de leur sécrétion lactée au bout de 24 heures, mais cet effet ne sera généralement pas perceptible avant 3 ou 4 jours; et il faudra attendre 2 ou 3 semaines pour que cet effet soit maximum. Chez certaines femmes, les effets n’ont été notés qu’après 4 semaines ou plus. Il est raisonnable de faire l’essai de la dompéridone pendant au moins 4 semaines, ou encore mieux six, avant de conclure qu’elle est inefficace.
 
Pour plus de renseignements sur comment cesser la dompéridone, voir l’article La dompéridone-2.
 
Voir la rubrique Clips du Dr Jack Newmanpour des vidéos démontrant comment faire la mise au sein, reconnaître que le bébé reçoit du lait, faire la compression, utiliser le DAL, ainsi que pour d’autres renseignements sur l’allaitement maternel.
 
Questions? (416) 813-5757 (option 3) ou drjacknewman@sympatico.ca ou mon livre Dr. Jack Newman’s Guide to Breastfeeding
 
Traduction de l’article n° 19a, « Domperidone ». Révisé en janvier 2005 Dr Jack Newman, MD, FRCPC © 2005 Version française, mai 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC
 
Peut être copié et diffusé sans autre autorisation, à condition qu’il ne soit utilisé dans aucun contexte où le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS est violé.

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L'Allaitement Tout Un Art - Tous droits réservés Avertissement. Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.